4 tagged articles Lecture et littérature

Misery de Stephen King 24/09/2013


Aujourd'hui, sur la pile de livres, nous allons nous intéresser à une des plus grandes œuvres de Stephen King : Misery.
 
« Pourquoi Misery et pas un autre livre de King ? » me diriez vous
 
C'est vrai que King a fait bien d'autres livres qui doivent  vous parler d'avantage comme « Shining » ou « ça ».
Et bien déjà parce que j'adore Misery (je place mes chouchous ! ^^) ! Et ensuite parce que je préfère commencer par parler, du moins pour l'instant, de livres que peu de gens ont lus.
 
Au sujet de l'auteur :
 
Peut être que tout le monde ne connaît pas Stephen King.
J'espère du moins que son nom est connu d'une bonne moitié d'entre vous sinon je vais commencer à m'inquiéter sur la culture littéraire de notre génération !
 
Misery de Stephen King

Méfiez vous sous son apparence tranquille se cache un esprit démoniaque !
 
Stephen King est considéré (à très juste titre !) comme le « maître de l'horreur ».
Il est né en 1947 à Portland dans l'état américain du Maine
Cet état très rural et animé par des légendes de village à du aidé à construire l'imagination sombre et effrayante du jeune « Stephen ».
 
Le fait qu'il a vu un camarade de classe se faire déchiqueter par un train devant lui alors qu'il n'avait seulement 4 ans à du aussi beaucoup aidé dans le processus ! (Histoire hélas vraie)
 
Il passe le restant de sa jeunesse avec sa famille, qui ne roule pas sur l'or et étudie la littérature à l'université du Maine.
Très vite, il commence à écrire.
Après des débuts très difficiles, il obtient la gloire avec « Carrie », son roman qui lui apportera la gloire et par la même occasion car une bonne nouvelle en entraîne une mauvaise l'alcoolisme.
Aujourd'hui sobre et père de famille comblé, King multiplie les best-sellers et est considéré comme l'un des plus grands écrivains contemporains.
 
 
Ses romans sont généralement peuplés d'événements surnaturels et de créatures effrayantes.
 
Si tout comme moi, vous n'aimez pas les Clowns c'est de sa faute !
Si tout comme moi vous n'aimez pas vous retrouvez tous seul dans les couloirs d'hôtel c'est de sa faute !
 
Néanmoins, il arrive parfois que certains de ses écrits ne comporte ni monstres anthropophages ni maisons hantées et c'est le cas de « Misery »
 
Misery de Stephen King

Et Hop ! Transition !
 
Misery a été écrit en 1987. Dès sa sortie, le roman est tout de suite acclamé par la critique.
 
A) L'Histoire :
 
Paul Sheldon est un auteur de grande notoriété grâce à la saga des « Misery ». Cette saga qu'il à écrit raconte les amours de Misery Chastain , une sorte de "Sisi l'imperatrice".
 Chaque nouvelle sortie de tome, déclenche une nouvelle vague de folie chez les fans de l'héroïne ravi de se partager les romances et les pleurs de Misery.
 
Misery de Stephen King

 Rappelez vous comment vous étiez à la sortie de Harry Potter 7, d'Eragon IV ou du nouveau Twilight !
 
Néanmoins Sheldon en à marre d'écrire des histoires guimauves sur les malheurs d'une jeune écervelé pour des ménagères de 50 ans !
 
Il décide donc de " tuer " Misery »  lors de l'écriture de son prochain roman et de tirer un trait sur cette histoire afin de commencer sur un nouveau projet d'écriture, plus réaliste et actuel.
Alors qu'il vient de finir le dernier tome, qui est sur le point de sortir en librairie, il décide de fêter l'événement en prenant quelques jours de repos dans sa maison de montagne.
 
Malheureusement pour lui, la route enneigée lui fait perdre le contrôle du volant et Badaboum, accident !
 
Paul à les jambes cassés mais Annie Wilkes, ancienne infirmière à la retraite et « bonne samaritaine », le trouve dans le fossé et l'emmène chez elle pour le soigner alors qu'il est encore inconscient.
 
Misery de Stephen King

Elle à l'air charmante, cette dame !
 
Il se trouve qu'Annie est une de ses plus ferventes admiratrices et n'est que trop heureuse d'avoir Paul Sheldon chez elle !
 
Les semaines passent. Annie continue de soigner son grand écrivain avec la même joie. Le terrain étant impraticable selon Annie pour que l'hôpital puisse faire quelque chose à cause de la neige.
Sheldon trouve le temps long et commence à vouloir faire ses bagages.
 
Pendant ce temps, Annie à eu le temps depuis d'acheter le dernier livre, de le finir et de voir que sa bien aimé Misery meurt à la fin !
 
Annie est  triste et déçu. Et lorsqu' Annie est triste et  déçu, elle devient en colère.
Hélas, Annie est  Très déçu !
 
Misery de Stephen King

Vous la trouvez toujours aussi charmante maintenant ?
L'actrice a faillit jouer le rôle de  Dolores Ombrage, si ça avait été le cas Radcliffe aurait moins fait son malin !
 
Désormais Sheldon comprend qu'il n'est pas soigné par une infirmière mais plutôt prisonnier par une tortionnaire qui a de sérieux problèmes mentales.
Il comprend aussi qu'Annie n'a jamais prévenu les secours et qu'il n'est pas prêt de rentrer chez lui, du moins tant qu'il n'aura pas réécrit le dernier tome de Misery en laissant cette fois ci son personnage en vie.
 
Mais d'ici la, Annie va de plus en plus se lasser de jouer les gardes-malades ....
 
B) Mon avis :
 
Misery est un formidable huis clos. Un roman ou les personnages sont confrontés à eux même dans un lieu fermé sans autre aide du monde extérieur.
 
Les notes :
 

- L'Intrigue : 3/5 Une histoire intéressante qui invite à réfléchir sur la condition d'artiste et sur la popularité. Même si l'œuvre ne s'essouffle pas durant l'intégralité de l'œuvre, le livre est long à lire (« 500 pages, c'est pas un livre de poche c'est écrit petit et y a pas d'images ! ») Il est donc déconseillé aux débutants.
 
- Les personnages : 4.5 /5 Chapeau Mr King ! Vous risquez pas d'oublier Annie Wilkes croyez moi ! De toute évidence, King a le don de « faire vivre ses personnages » qu'ils soit attachants ou machiavéliques.
 
A noter que ses personnages ne sont pas du tout manichéens :
- Annie Wilkes ne se résume pas à être une vieille psychopathe. (Elle vit seule, malheureuse ...)
- Paul Sheldon ne se résume pas à être le héros martyr fort et courageux (il est parfois lâche, parfois hautain ...).
Ils sont tous les deux constitués d'ombre et de lumière mais de différentes proportions.
 
- L'écriture 3.5/5 D'une très grande justesse, on reconnaît par la plume, un auteur mûr qui connaît la vie et l'humanité et sait les mettre en scène avec beaucoup  d'habilité.
 
-L'émotion  (5 /5)  King est le « King » du suspens ! Vous n'allez pas hurler de peur durant la lecture mais le cours de l'histoire va vite vous ronger les nerfs !
A la fois Glaçant et fascinant, l'œuvre dévoile trois points importants :
 
-          Inutile de mettre des fantômes, des vampires et des zombies pour avoir peur. La nature humaine l'est suffisamment comme ça !
-          L'admiration peut devenir un véritable poison quand elle est à outrance.
-          L'amour des fans peut être un frein aux talents d'un artiste.
 
 
Note globale : 16/20
Jolie note ! A conseiller vivement aux amateurs de suspens et de psychologie !
 
Pour ceux qui préfèrent les TV et les pop-corn, un film a été réalisé par Rob Reiner sur le livre en 1990 dont quelques images sont visibles dans l'article.
Il à un peu mal vieillit mais Kathy Bates est juste SPECTACULAIRE en vieille hystérique !
( Et dire que normalement elle aurait du jouer le rôle de Dolorès Ombrage ! ) 
A voir en VOSTFR, celui la, sinon c'est un crime !
 
A bientôt pour un prochain livre !
 
D'ici la n'hésitez pas à laisser un commentaire sur vos impressions sur Stephen King, sur Misery (si vous l'avez lu ou si vous avez envie de lire par exemple), sur mon travail ou sur tout autre chose qui vous semblerez digne d'intérêt.

Tags : Lecture et littérature - film

"Eux sur la photo" d'Hélène Gestern (2/2) 09/09/2013

Cette Interview s'est déroulée le 2 mars 2012 à l'université d'Artois d'Arras.
L'auteur a bien voulu répondre à ses questions au cours d'un diner après sa remise des prix. 
 
"Eux sur la photo" d'Hélène Gestern (2/2)

 
Hélène Gestern
 
 
1/ Comment vous est venu l'idée du roman :
Depuis très longtemps, je m'intéresse à la photographie, en particulier aux vieilles photos de famille. J'aime beaucoup le caractère mystérieux et ancien de ces photos.
Un jour, j'ai du donné un cours [Hélène Gestern est enseignante à l'université de Nancy] à Paris sur La vie mode d'emploi de Georges Perec, je me suis donc mis à faire des recherches sur le livre et j'ai été fasciné par l'ingéniosité de la construction du livre.
Après un déjeuner avec un ami mathématicien, j'ai eu, sans raison, envie de me mettre à l'écriture. J'ai donc choisi d'écrire mon roman sur la quête de soi par la photographie.
 
2/ Pensez vous que votre histoire serait publié ?

Non pas du tout, j'ai été très étonné qu'un éditeur accepte le manuscrit.
Je pensais que le roman n'intéresserai que moi et une vingtaine d'autre personnes !
Et j'ai été encore plus étonné que le livre soit lu, ça a été la totale surprise.
 
3/ Etes vous inspirer de votre propre vie pour l'intrigue d'Eux sur la photo ?
On me pose souvent cette question. Oui et non. Oui car, il y a certaines similitudes entre ma vie et celles des personnages mais principalement non car ce n'est pas du tout mon histoire. Heureusement d'ailleurs.
 
4/ Etes vous heureuse de votre ouvrage ?


Plutôt oui [modestement]. Je ne vois pas en tout cas, comment j'aurais pu faire mieux.
 
5/ Avez-vous été entouré lors de la conception du livre ?
Je n'ai dit à personne que j'étais en train d'écrire un livre. Il m'a fallu beaucoup de temps avant que je présente le manuscrit à un proche de peur qui le trouve mauvais ou indifférent.
 
6/ Quel est la meilleure chose qui vous est arrivé depuis que vous étés écrivain?

Voyager à la rencontre des gens et savoir leurs impressions bonnes ou mauvaises sur le livre.
 
7/ Pensez vous continuez sur ce chemin d'auteur ?
Je ne sais pas encore. [Et elle a continué avec Le chat et  La part du feu sorti en 2013]
 
8/ Avez-vous toujours voulu être écrivain ?
Non. Je n'avais pas écrit jusqu'à présent. Et je n'aurais jamais pensé écrire un livre un jour.
 
9/ Est-ce que les photos existent réellement ? [Le livre décrit des photos très détaillées]
Non [Grosse surprise pour moi. Chapeau pour l'auteur d'avoir écrit avec un tel réalisme !]
 
10/ Quels sont vos conseils les plus importants à suivre à tous ceux qui veulent devenir écrivains ?
La première chose à savoir est qu'il ne faut pas écrire pour la gloire ou l'argent car très peu d'écrivain ont la chance de pouvoir gagné leur vie par leur plume.
 Il y a aussi beaucoup de très bons manuscrits qui ne sont pas édité par manque de chance ou de moyen.
Ensuite, il faut avoir beaucoup de patience et de temps. Surtout il est très important d'attendre le bon moment avant d'écrire.
Enfin, Soyez sûr que ce que vous écrivez vous convient avant de vouloir plaire aux autres.
 
Fin de l'interview.
 
Hélène Gestern a écrit deux nouveaux romans depuis notre rencontre.
 
Je vous invite bien évidement à les lire.
 
Ce fut un plaisir de rencontrer une auteur aussi simple et à l'écoute qu'Hélène Gestern.
 
"Eux sur la photo" d'Hélène Gestern (2/2)


 

Sans nul doute la dédicace la plus belle et la plus touchante dédicace que j'ai eu jusqu'à présent !
 


 Comme toujours, n'hésitez pas à laisser un commentaire !
Je vous laisse sur ces belles citations de l'auteur
 
"Une fois né, l'amour, quelle que soit la destinée qu'on lui réserve, est irrévocable"
"La haine est un poison qui se retourne toujours contre celui qui l'éprouve."       
 H.Gestern.
 

Tags : Lecture et littérature - Rencontres et dédicace - Interviews

« Eux sur la photo » d’ Hélène gestern 1/2 08/09/2013

Qui dit « rentrée des classes » dit « rentrée des livres » !
 
Il y a quelques années, alors que je siégeais dans les amphithéâtres de la fac, j'ai intégré un jury littéraire dans un concours d'écrivain.
Ce concours avait pour but de lire les premiers romans des nouveaux écrivains de l'année et d'élire le meilleur d'entre eux.
Au cours d'une année, après bien des livres ouverts et de votes interminables, nous avons finalement élu une jeune écrivaine qui s'appelle Hélène Gestern et qui avait publié un très bon roman : « Eux sur la photo ».
 
Nous avons eu la chance de recevoir sa visite durant sa remise du « prix littéraire de l'université » et après que les longs discours terminé, les poignets de mains serré et les flûtes de champagnes vidé, nous avons finalement été déjeuné tous ensemble et  le hasard et la bonne fortune ont fait que je me suis retrouvé assis pile à coté de l'écrivaine.
 
Cet article à donc 2 thèmes :
 
-          Je vais vous présenter ce roman et vous donné (je l'espère !) envie de le lire
-          A tous ceux qui sont intéressés pour devenir écrivain (ou écrivaine), je vais transmettre les paroles que m'a dit Hélène Gestern sur sa vie d'auteur.
 
 
 Première partie :Le roman :
 
Tout d'abord le roman « Eux sur la photo » :
 
 
 
Et justement photo !
 
= Dans un premier temps, quelques informations importantes :
 
- Ce roman n'a pas fini en Best-seller loin de la. Vous ne risquez pas de le croisez dans la bibliothèque de votre village et encore moins dans le rayon « livres » de votre Carrefour.
 
- Ce roman n'a pas non plus changé ma vie et je ne suis pas devenu un fan d'Hélène Gestern au point de la harceler nuit et jour devant sa maison.
 
- Enfin, ce roman n'est pas non plus le roman le plus incroyable de tous les temps à faire pâlir de jalousie Victor Hugo, Shakespeare et Zola.
 
Il s'agit d'un roman de bonne qualité mais composé d'une histoire simple, écrite de manière simple par une personne simple à l'ambition simple.
Ceux qui ne veulent lire que des alexandrins cornéliens et des poèmes de Baudelaire, passez votre chemin, ce livre n'est pas pour vous ! 
 
- L'histoire :
 
Alors qu'elle cherche un dossier, Hélène Hivert découvre par hasard une vieille photo de sa mère en compagnie de 2 hommes qu'elle ne connaît pas.
La photo est issue d'un article de journal suisse. L'article explique que sa mère a gagné un concours de Tennis amateur, elle et les 2 mystérieux inconnus.
 
Hélène ne connaît rien de sa mère, morte alors qu'elle n'avait que 3 ans. Son père, mort lui aussi il y a quelques mois, n'a jamais voulu parler d'elle à sa fille.
 
Dans l'espoir de connaître enfin la vie de celle qui lui à donné la vie, elle envoie une annonce sur Internet dans l'espoir que quelqu'un c'est quelque chose sur elle comme un naufragé envoie une bouteille à la mer.
 
Après bien des mois, une réponse, un miracle arrive, Stéphane Crusten, biologiste, la contacte.
Il lui apprend  l'identité des 2 inconnus : L'un est Peter Crusten, le père de Stéphane, l'autre le meilleur ami de Peter.
Lui aussi à perdu son père, il y a plus d'un an, mais ne le connaît presque pas pour ainsi dire car son père était extrêmement distant, silencieux et solitaire.
 
Hélène et Stéphane remarquent qu'ils ont tous les deux un point commun : Il ne savent rien sur leur famille respectives et compte bien trouver une explications sur les raisons de leurs silences !
 
Nos deux personnages commence ainsi une série de correspondances entres lettres, sms, et cartes postales.
 
Petit à petit, Hélène et Stéphane remonte le temps et s'aperçoivent que leurs histoires se regroupe étrangement et les mène vers un même point : Qu'est ce que leur famille ont essayé de leur cacher ?
 
- Mon avis :
 
L'intrigue : 3/5. Hélène Gestern nous offre dans son premier roman, une vision très personnelle des affaires et des secrets familiaux.
 La simplicité de l'histoire plaira autant aux lecteurs débutants qu'aux grands littéraires. Bien ficelé par l'auteur, vous arrivez très vite à vous ranger aux cotés des héros.
 
Les personnages : 4/5. Ils sont attachants. Très attachants même. Ont comprend leurs doutes, leurs peurs, leurs espoirs et surtout leurs désespoirs ! On est également témoins de leur rapprochement au fur et à mesure des lettres (pour les amateurs de romans d'amour !).
 
L'écriture : 3/5  Gestern allie avec brio une écriture à la fois « simple et juste » (ce qui donne un coté réaliste à l'œuvre) et en même temps une écriture « subtile et délicate » afin d'apporter de l'ampleur à son texte.
Le fait d'avoir écrit le livre sous forme de lettres comme si l'histoire avait réellement eu lieu (Comme dans Les liaisons dangereuses par exemple) est également intéressant et moins fréquent en littérature de nos jours. 
 
L'émotion : 4/5 Le livre envoûte vite le lecteur par son coté « série de l'été ». On se met vite à jouer les petits détectives : Sont ils frères et sœurs ? Les parents étaient ils amants ? Pourquoi les autres ont rien vu ? ....
 
Note globale : 14/20
Qui a dit que la simplicité ne pouvait elle pas être efficace ? !
Gestern à, pour son premier roman, réaliser un bon coup d'envoi !
Certes, le livre ne révolutionnera pas le monde de la littérature mais c'est peut être grâce aux auteurs les plus dans l'ombre que la littérature est toujours aussi belle depuis des siècles.
 
La suite de l'article avec l'interview d'Hélène Gestern arrivera rapidement !
 
N'hésitez pas à donner vos impressions sur le livre, si vous avez envie de le lire ou mieux si vous l'avez lu !

Tags : Lecture et littérature

L'amour des pages: Littérature et lecture : 28/08/2013

« Lire c'est voyager ; voyager c'est lire » Victor Hugo
 
Selon une étude réalisée en 2008 pour le groupe Casino 69% des français lisent régulièrement.
Même si le nombre de lecteurs et lectrices n'a eu cessé de chuter au fil des années, la littérature n'a de toute évidence pas finie de nous émerveiller.
 
Beaucoup d'entre nous ont certainement un titre de livre gravé en tête. Combien de personnes ont pleuré de joie, de rire ou de larmes au fil des chapitres d'un bon livre au coin du feu ?
 
La littérature nous enchante, nous fait frissonner, nous envoûte. Bref, nous fait vivre !
 
Outre l'aspect sentimental, elle développe l'imagination, enrichit le vocabulaire, aiguise l'esprit et enseigne la patience (Tous ceux qui ont été obligés de lire des pavés de 600 pages dans leurs années d'études ne me contrediront pas !)
 
La lecture reste, selon moi, un moyen d'évasion bien plus efficace quela SNCF.Aumoins un bon bouquin n'arrivera jamais en retard !
 
Nous allons voir par ce blog, quelques titres qui mériteraient de figurer sur tes étagères.
Peut être même y sont ils déjà !
 
Il est évidemment impossible de recenser tous les livres qui méritent d'être lus, la tache serait trop gargantuesque.
Nous pouvons néanmoins donner un petit aperçu de toute la beauté de la littérature par le biais d'articles.
 
A tes plumes donc !
Si ta bibliothèque prendrait feu lequel de tes livres mériterait le plus d'être sauvé ?

Tags : Lecture et littérature